Coup de coeur Servitude

17 ans ! c’est le temps qu’il a fallu attendre pour pouvoir lire le dernier tome de Servitude (depuis le tome 1). Et dès le tome 1 nous avons été séduits à BDStudio.

Servitude par Bourgier et David – couverture Tomes 1 à 3- Coup de coeur BD-Studio

Certes nous avons ici une BD d’heroïc fantasy qui utilise tous les codes classiques du genre : les humains sont en train de disparaître, une autre population va les supplanter, les batailles sont dantesques et il y a la bataille de la dernière chance,..mais….

Servitude par Bourgier et David – couverture Tomes 4 à 6- Coup de coeur BD-Studio

Regardez ces couvertures, elles ont le reflet fidèle des planches qui, toutes en sépia sont magnifiques.

Servitude par Bourgier et David – visuel planche -Coup de coeur BD-Studio

Et puis il y a ce qui est spécifique à Servitude : l’arrivée d’un peuple inattendu, comme des dieux, qui viennent interférer dans les batailles « terrestres ». Le peuple guerrier qui a sa propre « révolution intérieure » et dont la structure sociale complexe est très finement étudiée et restituée dans le tome 2. Et enfin cette quête d’un monde meilleur et la réunion des peuples, comme des messages à notre monde actuel… Allez une dernière planche pour le plaisir :

Servitude par Bourgier et David – visuel planche -Coup de coeur BD-Studio

Ne ratez pas Servitude, l’une des meilleures BD d’héroïc fantasy de ces 30 dernières années, foi de BDStudio.

Coup de coeur Shangri-La

Carbone et Silicium est sorti depuis au moins un mois et comme nous sommes en retard à BDStudio., nous ne l’avons pas encore lu. Nous voulons donc rappeler à votre bon souvenir, ou bien vous faire découvrir notre coup de coeur, le magnifique Shangri-La qui a précédé Carbone et Silicium.

L’énorme plaine située près de l’équateur de Titan – le plus gros satellite de Saturne – a donné son nom à cette dystopie de Mathieu Bablet. Dans ce monde clos qu’est la station orbitant autour d’une Terre devenue inhabitable, travaillent dorment et consomment les derniers humains et animoïdes menés par la toute puissante et monopolistique Tianzhu corporation.

Shangri La par Mathieu Bablet – couverture – Coup de coeur BD-Studio

Durant plus de 200 planches, l’auteur nous balade dans une société qui rappelle terriblement notre monde actuel . Les slogans chocs et les visuels des publicités qui habillent les murs de la station peuvent laisser penser qu’il a travaillé dans le service marketing d’une multinationale de l’informatique, l’électronique grand public, ou des shampooings ou lessives tellement ils sont percutants. Il n’y a que le côté « vintage » qui leur amène un peu de décalage et nous permet de nous sentir différents de ces humains manipulés qui critiquent le système et se jettent sur le dernier téléphone ou sur un objet inutile parce qu’il est en solde.

Les animoïdes créés pour cristalliser les haines sont de parfaits exutoires pour les habitants enfermés dans ce monde standardisé. Et l’on tourne les pages, absorbé par le quotidien de ces humains que bouleverse seulement le grand projet d’une future installation sur Titan à laquelle ils n’auront pas droit.

Cette belle bande-dessinée, au dos toilé porte des visuels magnifiques comme celui de la couverture. Pour autant, a BDStudio., nous ne sommes pas enthousiasmés par le dessin de manière générale, et moins encore par les personnages au visage inexpressif qui rend encore plus difficile leur identification. La planche ci-dessous en est une illustration.

Shangri La par Mathieu Bablet – Coup de coeur BD-Studio

Mais que cela ne soit pas une raison pour vous éloigner de cette oeuvre (sinon nous n’en aurions pas fait un coup de coeur BDStudio.), car elle se lit et se relit avec plaisir sur plusieurs niveaux, celui que nous avons exposé ici mais également celui qui aidera à comprendre le lien entre la superbe introduction et le reste de l’oeuvre.

Coup de coeur MONSTER

Votre patience va être récompensée, car si vous décidez comme BDStudio. de lire notre coup de coeur : Monster de Naoki Urasawa, vous en aurez pour un bon moment de lecture et c’est ce qui explique ce long manque de coup de coeur. Car avant de vous conseiller une oeuvre, nous la relisons entièrement (et il est vrai la lecture de Monster a pris du temps…)

Monster par Naoki Urasawa – Couverture T1 et T2- Coup de coeur BD-Studio

1986, Düsseldorf. Le docteur Tenma éminent neurochirurgien, encensé par le directeur de l’hôpital, fiancé à sa fille, et en ligne pour sa succession est en proie à des doutes sur son utilité à sauver tous les humains quelle que soit leur origine sociale ou leur fortune. Il décide lors d’une garde de nuit de sauver un enfant blessé par balle, plutôt que le maire qui a subi un AVC.

L’enfant ramené à la vie empoisonnera les membres du conseil d’administration de l’hôpital. Tenma, déchu et suspecté de ces meurtres, débute alors une longue errance destinée à prouver son innocence.

Dix ans plus tard, une vague d’assassinats de familles sans histoire fait trembler l’Allemagne. Le seul point commun entre elles : Johann l’enfant que Tenma a sauvé. Pour l’enquêteur du BKA (le FBI allemand) c’est Tenma qui est le point commun…et la chasse s’intensifie. Nous assistons à une double chasse d’ailleurs, car Tenma court après Johann en pistant ses hommes de main ou les « paumés » qu’il a manipulés, pendant que le BKA court après Tenma.

Pour tenir 18tomes, Naoki Urasawa a bâti une histoire riche en personnages complexes, qui dévoile ses indices à petites doses dans un environnement qui montre la société allemande actuelle (enfin presque puisque c’est celle des années 2000) au travers de différents prismes : mafia, politique, quartiers pauvres… et l’héritage qu’elle doit à l’époque soviétique.

Monster par Naoki Urasawa – Couverture T6, T7, T8 et T9- Coup de coeur BD-Studio

On peut trouver quelques longueurs au traitement mais le suspens est tellement bien maintenu jusqu’au tome final que l’on continue à dévorer ce manga page après page. Il est à noter que contrairement aux mangas longs classiques, Urasawa ne nous égare pas dans des méandres inutiles ; il garde sa ligne malgré les digressions, digressions utiles à l’histoire d’ailleurs. 

Un dernier mot enfin sur les personnages : Johann est retors à souhait, sa sœur jumelle doute en permanence, ce qui questionne le lecteur sur son véritable rôle, Robert est un parfait soldat de Johann, efficace en diable, le cynisme du « bébé » est jouissif, Runge, l’inspecteur du BKA presque autiste est captivant et Tenma qui devient un être fondamentalement bon, n’est finalement pas trop « sucré ».

Monster par Naoki Urasawa – double planche- Coup de coeur BD-Studio

Un dessin animé était paru dans les années 2000, BDStudio. n’en avait vu qu’un épisode qui semblait pas trop mal fait. Alors en attendant que BDStudio. le retrouve, régalez-vous avec ce chef d’œuvre de manga.

Coup de coeur « La Bombe »

Aujourd’hui, et après une attente plus longue que d’habitude, BDStudio. vous présente un monument. Tout d’abord par la place qu’il va prendre dans votre bibliothèque car cette oeuvre pèse 2kg et compte 450 pages ! Il nous fallait donc bien le temps de la lire… Ensuite parce que cette BD constitue un documentaire des plus complets sur le processus qui a mené à la volonté de créer une bombe atomique, la course scientifique, technique, politique et militaire qui en a résulté et les dilemmes sur le fait de l’utiliser. A ce propos, une phrase du début nous a alertés, attribuée à F.D. Roosevelt en 1939 : « Je demande expressément à chaque gouvernement engagé dans les hostilités d’affirmer publiquement sa détermination à ce que ses force armées n’entreprennent, en aucun cas ni aucune circonstance, de bombardements aériens de populations civiles ». Belle ironie…

La Bombe par Alcante, Bollée et Rodier – Couverture – Coup de coeur BD-Studio

BDStudio. aime le scénario documenté qui traite les différents lieux de la guerre sans se focaliser sur Los Alamos. On suit ainsi les savants européens avant la guerre, la vie à Hiroshima, les opérations spéciales en Europe et les lieux des Etat-Unis qui ont compté dans la mise en oeuvre et l’utilisation de la bombe. Les personnages ne sont pas uniquement le rôle qu’ils ont joué en tant que commandants, décideurs ou scientifiques, ils sont des humais avec leurs doutes leur vie quotidienne et leurs trahisons.

Et le dessin ! Lisible, au service de l’Histoire avec des planches structurées qui n’ont pas la contrainte de se limiter à 48 ce qui donne ceci sur un livre d’un presque format A4…

La Bombe par Alcante, Bollée et Rodier – planche double – Coup de coeur BD-Studio

Avec certains détails à regarder de près comme l’USS Indianapolis ci-dessous, dont les traits ont subjugué BDStudio. Bonne lecture !

La Bombe par Alcante, Bollée et Rodier – planche – Coup de coeur BD-Studio

Coup de coeur « Sleeper »

Sleeper est paru aux Etats-Unis en 2003 et en France en 2008. A ne pas confondre avec une autre oeuvre de Brubaker, cette fois avec Wilson, qui porte le même nom et est parue chez Semic.

Sleeper de Brubaker et Phillips – Les coups de coeur BD-Studio

C’est avec cette série que BDStudio. a découvert ce duo d’auteurs coupable d’autres coups de coeur que nous partagerons avec vous.

Dans cette histoire, thriller un peu fantastique (dans les deux sens du terme), l’agent Holden Carver est un espion à la solde d’une organisation gouvernementale ; qui a été forcé par son chef Lynch, d’infiltrer une organisation terroriste, dont le patron Tao est tout aussi retors que l’ex-chef d’Holden. Carver se retrouve sans appui extérieur lorsque Lynch plonge dans le coma, et ses anciens amis le pourchassent alors comme un traitre. Que Carver ait le pouvoir surnaturel de ne pas ressentir la douleur et de la retransmettre par simple contact ou que ses adversaires et amis aient également des pouvoirs, n’est qu’un artifice au milieu du propos qui questionne la place du bien et du mal.

Brubaker s’y connait en termes de bien et de mal et il montre que tout n’est qu’une question de point de vue : « des enfants morts restent des enfants morts ils ne se préoccupent pas de savoir pourquoi »; il a en effet bénéficié d’années du programme de protection de témoins en tant que repenti.

Et ce qui fait également que Sleeper est un coup de coeur BDStudio. c’est qu’après avoir lu trois tomes et demi haletants, on n’est pas déçu par la fin, et ceci est si rare… Alors jetez-vous sur Sleeper !

Coup de coeur  » Les cités obscures »

A l’occasion de la sortie d’une intégrale plutôt bien faite (le visuel des tomes 1 et 2 figurent ci-dessous), mais qui date un peu (le quatrième et dernier tome est déjà sorti), BDStudio. présente aujourd’hui une oeuvre phare pour les passionnés d’architecture : Les Cités Obscures, qui est un ensemble à peu près homogène paru au début des années 80 est l’une des BD qu’il faut avoir lue.

Les cités Obscures de Schuiten et Peeters Intégrale Tome 1– Les coups de coeur BD-Studio

L’ ensemble est à peu près homogène, car si l’univers est cohérent, le traitement de chaque « album » est différent : noir et blanc, couleur, texte illustré,…sous forme de guide ou de recueil d’inventions,…Ainsi un monde miroir du nôtre, dont les quelques passerelles vers le nôtre sont expliquées dans l’intégrale, est construit avec l’architecture comme point central.

Les cités Obscures de Schuiten et Peeters Intégrale tome 2– Les coups de coeur BD-Studio

Et même si l’on n’est pas fan d’architecture, les villes grandioses qui y sont représentées (regardez la double page ci-dessous), les personnages insolites qui en sont les héros, et les aventures avec des finales toujours surprenantes, sont de bonnes raisons pour que ce soit un coup de coeur BDStudio.

Les cités Obscures de Schuiten et Peeters Intégrale tome 2– Les coups de coeur BD-Studio

Coup de coeur « Péché Mortel »

Aujourd’hui, retour vers des « vieux machins » : cette série en 4 tomes qui a vu son premier tome édité en 1989, a été un peu plus répandue vers 1997. Et se retrouver plongé dans une société liberticide qui vire inexorablement vers la dictature, en pleines années SIDA alors que le prétexte aux privations de liberté est une maladie étrangement transmissible sexuellement, était franchement glaçant à l’époque. A un tel point que nos souvenirs à BDStudio. étaient restés bloqués sur ce tome 1.

Péché Mortel, par Béhé et Toff– Les coups de coeur BD-Studio

Et pourtant, les 3tomes suivants sont plutôt menés sur le train d’une enquête politique dont nous ne dévoilerons pas le moindre indice car il vous faut découvrir ce Tome 1 qui est férocement d’actualité si on le transpose dans un contexte où ce n’est pas la maladie qui ostracise. Il contient tous les éléments qui décodent l’arrivée d’une dictature au pouvoir, aussi naturellement que les fleuves coulent vers les mers et océans. Sans que rien ne puisse être fait pour contrer le mouvement. Le scénario est redoutable. C’est un coup de coeur BDStudio. , une des meilleures BD de tous les temps.

Coup de coeur « Géante »

Aujourd’hui, ce sera le dernier coup de coeur de BDStudio. issu des présentations d’Angoulême. En tous cas, de celles que nous avons pu lire en avant-première.

Géante, par J.C. Deveney et NuriaTamarit – Les coups de coeur BD-Studio

Géante, raconte l’odyssée de Céleste la gentille géante ; découverte bébé dans une ravine par Jean le bucheron qui décide avec sa femme d’élever cette fille « tombée du ciel » avec ses six frères.

Au début, la différence de taille exige quelques adaptations à la famille, qui unie, fait de son mieux pour que l’enfant puisse grandir normalement. Puis Céleste a des rêves et elle se fait embobiner par un colporteur qui l’emmène loin de sa famille.

Commence alors le long voyage de Céleste qui la verra rencontrer des femmes qui défendent la science et la liberté face à l’obscurantisme, un prince qui l’épousera contre le gré de sa mère. Elle abordera sur l’ile aux sirènes qui bannissent les hommes, recroisera ses frères et ses ami(e)s…

Géante est un conte en forme d’hymne à l’amour, à l’ouverture d’esprit qui fait accepter son destin, découvrir les autres et les écouter pour en retenir le meilleur. Bref, 196 pages d’une lecture qui fait du bien sans être manichéenne ou bêtement béate. En plus le livre est très beau…

Coup de coeur « Il faut flinguer Ramirez »

Nous avons presque hésité à présenter le coup de coeur qui suit, tellement il n’a pas besoin d’être soutenu : son succès a été manifeste et c’est justice. Mais comme le temps passe vite, il a déjà 2ans, certains sont peut-être passés à côté. Alors aujourd’hui, BDStudio. replonge dans de beaux souvenirs avec « Il faut Flinguer Ramirez ».

Il faut flinguer Ramirez, par J.C. Nicolas Pétrimaux – Les coups de coeur BD-Studio

Un découpage cinématographique, du deuxième degré en quantité gastronomique, un coupable dont on ne sait pas s’il est coupable, le tout dans une ambiance à la Pulp Fiction, ce sont quelques uns des ingrédients de cette magnifique BD. Et du coup ça nous donne envie de lire la version album définitive pour comparer avec cette version en petit format souple datant d’Angoulême 2018.

Et comme il faudra encore patienter avant de voir le tome 2 annoncé cette année, et que le teaser présenté à Angoulême, délice d’humour décalé, n’est disponible nulle part, lisez ou relisez « Il faut flinguer Ramirez ».

Il faut flinguer Ramirez présentation Tome 2 Angoulême 2020